droit dans ses bottes

From : kwadneuf@... , the 30th août 1998 23:18
  • 1998-08-30 23:18:01 — kwadneuf@... - droit dans ses bottes

dimanche 30 août 1998, 12h45 heure de Paris  Sans-papiers/Jospin ferme la porte à une régularisation globale LA ROCHELLE, 30 août (Reuters) - Lionel Jospin a fermé la porte à une régularisation générale des sans-papiers réclamée par les collectifs d'immigrés en affirmant dimanche qu'il n'entendait pas laisser les "minorités agissantes" faire la loi. "Maîtriser les flux migratoires, favoriser l'intégration, toute la gauche est d'accord sur cette approche. Encore faut-il admettre qu'elle implique, en pratique, des reconduites dans leurs pays de personnes présentes illégalement sur notre territoire", a déclaré le Premier ministre en clôturant l'université d'été du Parti socialiste à La Rochelle. Il a estimé qu'une régularisation générale des étrangers en situation irrégulière serait envisageable dans un système "clos et statique" mais pas dans un monde "ouvert et dynamique" comme celui dans lequel vit aujourd'hui la France. "Cette prétendue façon de solder un problème en créerait un autre plus aigu encore en augmentant les mouvements de population en direction de notre pays et remettrait en cause le principe même de la maîtrise des flux migratoires", a-t-il dit. Lionel Jospin a estimé que son gouvernement avait renoué avec la tradition républicaine en menant une politique "ferme et humaine" consistant à régulariser les sans-papiers qui répondent à des "critères raisonnables" et dont ont profité des "dizaines de milliers" de personnes. "J'aimerais que l'on nous en sache gré, plutôt que de nous faire reproche de ne pas vouloir mener une politique impossible et jugée telle par les Français", a-t-il ajouté. "Des règles sont définies. Elles sont le fruit de notre démocratie. Je respecte sans doute les minorités agissantes, mais je ne leur reconnais pas le droit de faire la loi", a-t-il ajouté. "L'Etat, lui, a le devoir de la faire respecter. Nous le ferons."  REUTERS